Mon espace

Accessiblité

Accueil > Bien voyager > Accessiblité

access

LE RÉSEAU TANLIB + ACCESSIBLE !


La Communauté d’Agglomération du Niortais s’est engagée dans une démarche d’amélioration de la mise en accessibilité de son réseau de transports. Elle édite des fiches horaires plus lisibles, facilite la compréhension du fonctionnement des pôles d’échange et procède à des aménagements d’arrêts. 


DÉMARCHE D'ACCESSIBILITÉ

En octobre 2015, la CAN a été sollicitée par un groupe d’étudiantes du Master IPHD de Niort (Intégration des Personnes Handicapées et en Difficulté) pour travailler sur l’accessibilité du réseau de bus de l’agglomération aux personnes déficientes intellectuelles. Cette intention s’inscrivant dans le cadre du plan d’action de son schéma directeur d’accessibilité programmée (Sd’AP), un groupe de travail a été mis en place comprenant les étudiantes, le service transport de la CAN, le réseau de transport en commun et plusieurs acteurs concernés par le handicap*.

Des enjeux se sont dessinés au terme d’un diagnostic réalisé par des mises en situation sur le réseau avec des personnes handicapées. Ils portent sur la lisibilité des informations aux arrêts, la simplification et l’amélioration de la lisibilité des fiches horaires, l’aide à la compréhension du fonctionnement des pôles d’échange, l’adaptation de l’information dans les bus. En conséquence, des supports simplifiés et lisibles sont collés sur les vitres des abris-bus indiquant les lignes passantes et les directions. Des fiches horaires plus lisibles ainsi qu’une carte indiquant par des pictogrammes les arrêts accessibles ont été éditées.


DES ARRETS ACCESSIBLES

La totalité des bus urbains et des cars interurbains sont aujourd’hui équipés pour permettre leur accessibilité aux personnes en situation de handicap. Un grand plan d’aménagement des quais d’arrêts du réseau Tanlib est en cours au rythme d’une quarantaine par an. 42 % de ces quais sont aujourd’hui accessibles, ils le seront intégralement à l’horizon 2020. « La loi nous oblige à mettre en accessibilité un certain nombre d’arrêts principaux et prioritaires sur trois ans, c’est-à-dire avant fin 2018 », précise Alain Lecointe, vice-président de la CAN délégué aux transports, « Mais nous sommes engagés dans une démarche volontariste et nous continueront ce programme d’investissements de 600 à 700 000 € par an pour la mise en accessibilité de tous les autres arrêts du réseau ». Le coût total de l’accessibilité des arrêts avoisinera, à terme, les 17 M€. Ces travaux concernent également la sécurisation de certains arrêts scolaires.

*Association Trisomie 21, Une enseignante ULIS au lycée Paul Guérin, EPCNPH Les Ateliers Niortais (Établissement public communal de Niort pour personnes handicapées), ADAPEI 79.